Contenu principal

Revenue pour rester

Travailler pour la même société pendant 31 ans? "Trente et un" – en toutes lettres, c’est encore plus impressionnant. Qu’est ce qui a poussé Philipp Meyer à passer plus de la moitié de sa vie à travailler pour la Georg Utz AG?

Nous sommes un vendredi et il est 17h30. Philipp Meyer range l’atelier après une semaine de travail bien remplie. "Viens, nous allons prendre une bière". Philipp, son team et le nouveau collègue de travail Tom ont parti à la vieille ville. Tom vient de passer sa première semaine de travail au sein de la Georg Utz et veut faire plus ample connaissance avec les nouveaux collègue de travail. "Comment ça s’est passé pour toi, à l’époque, il y a environ 30 ans?", demande-t-il à Philipp. Ses collègues sourient. Oui, comment c’était à l’époque?

"J’ai commencé mon apprentissage de polymécanicien au sein de la Georg Utz AG et j’ai passé mon examen avec succès en 1995 – et je suis resté". C’est ainsi que Philipp résume sa carrière en une seule phrase. Tom est visiblement impressionné. "Quelle est la raison de ta fidélité et de ta loyauté envers notre entreprise?", insiste-t-il. Philipp doit replacer ces propos dans un contexte plus large.

Récession et stagnation

Son maître d'apprentissage chez Utz lui avait proposé un poste dans l’atelier de polissage après son apprentissage. Il a accepté cette proposition sans hésiter. Le travail au sein de l'équipe lui plaisait et il s'y sentait parfaitement à l’aise. Ils étaient solidaires contre vents et marées. Donc une équipe vraiment soudée.

C'était d’ailleurs nécessaire car à l'époque, la société faisait face à de profonds bouleversements – comme l'ensemble de l’économie suisse, qui piétinait entre 1990 et 1996 avec d’abord trois années de récession et ensuite trois années de stagnation. Ce n'était pas non plus une situation facile pour la société Georg Utz AG. Mais au lieu de faire des économies et de se résigner, la direction a décidé d'investir dans de nouvelles machines et infrastructures. Et les collaborateurs? Pour Philipp et ses collègues, cette situation signifiait surtout une chose: beaucoup de travail et toujours la peur de se retrouver au chômage. Mais Philipp aime néanmoins se souvenir de cette époque. Tous donnaient le meilleur d'eux-mêmes, personne ne se laissait aller. En somme, un peu quelque chose comme le renouveau souvent cité et décrit. L'engagement et le travail fourni ont porté leurs fruits. Le groupe Utz avec la Georg Utz AG à Bremgarten a continué de croître et est très profitable et parfaitement implanté sur le marché avec des produits diversifiés. "Aujourd'hui, nous disposons de 8 sites de production répartis sur 3 continents avec plus de 1.100 collègues", ajoute-t-il fièrement.

Le mal du pays

Après ces périodes mouvementées, Philipp avait besoin de prendre ses distances et il a eu envie de voyager. Il voulait se faire plaisir, faire le tour du monde, découvrir des nouveautés, d'autres personnes et d'autres cultures, quitter la Suisse pendant un certain temps.

À l'occasion de son voyage au Nicaragua, sa patrie l'a rattrapée de façon totalement inattendue: en plein milieu de nulle part, il a découvert un bac en matière plastique gris – Made in Bremgarten et fabriqué par Utz! Sans blague? Il se souvient encore parfaitement comme il s'est senti heureux à ce moment-là. Le bac en matière plastique appartenait à un Suisse, qui avait emballé ses affaires dans un RAKO avant de partir en quête du bonheur dans la forêt tropicale. A-t-il trouvé ce qu'il cherchait? Philipp l'ignore. Mais il savait que son bonheur l'attendait chez lui, en Suisse. Il n'était pas vraiment un émigrant et voulait revenir sur les bords de la Reuss.

Rester ou partir?

Et il a eu raison. Après une courte période trépidante, Philipp a suivi les cours de l'école de commerce et envisageait encore une fois de changer de poste. Il aurait gagné quelques centaines de francs supplémentaires dans l'autre entreprise. Mais il n'aurait pas pu y devenir chef d'équipe. Nos concurrents se sont contentés de lui dire: "Vous n'êtes pas encore prêt". Les responsable de la Georg Utz AG ont vu les choses différemment et ont fait preuve de flair en lui confiant la responsabilité de l'équipe du service de la construction d'outils.

"Une belle histoire", dit-il en buvant sa bière. "Donc, pas étonnant que tu sois resté dans notre société." Philipp regarde autour de lui. Il se sent parfaitement intégré à l'équipe. Roland fait partie de l'entreprise depuis 43 ans, Christian depuis 26 ans, Robert depuis 16 ans, Andreas depuis 10 ans et Fabio depuis 4 ans. Et lui? 27 ans en tout. Des années magnifiques et précieuses, fertiles en événements. Un collaborateur d'Utz corps et âme.

"Et ça ne changera jamais!"

(Storytelling avec businessmind.ch)