Contenu principal

Le neuf vieillit et l’ancien se transforme en neuf

"25 ans de travail sur deux postes sont suffisants. Les performances ne s’élèvent plus qu’à 30 à 50 pour cent de celles à l’état neuf. C’est vraiment trop peu. Il faut la remplacer. Le plus tôt sera le mieux."

Non, vous ne venez pas d’assister à un entretien dans le service du personnel. Andreas Schlegel, responsable technique et membre de la direction de la Georg Utz AG et Andreas Ulmer, responsable du traitement des matériaux, ont concocté ensemble une demande d’investissements. L’ancien broyeur de matières plastiques a bien fonctionné de façon fiable pendant des décennies mais depuis quelques années, ses performances en matière de fiabilité et de performances laissent nettement à désirer. Maintenant, le moment est venu de faire l’acquisition d’une nouvelle machine. Ils se sont longtemps penchés sur les exigences techniques pour le nouveau broyeur. Il devra être rapide et sûr et la consommation en courant par kilogramme de matériau traité devra bien entendu absolument être inférieure à celle de l’ancienne machine. Chez Utz, l’accent est mis sur la durabilité et l’efficacité.

L’idée de réutiliser les matériaux est le principe de base qui préside à toutes les idées de production de la société Georg Utz AG. Utiliser un bac en matière plastique une seule fois avant de le jeter, c’est impossible! À la fin de leur durée de vie, Utz reprend les produits, qui sont pulvérisés dans le broyeur de recyclage pour les matières plastiques. La matière broyée est réutilisée pour la fabrication de nouveaux produits. Et c’est justement ce broyeur qui doit être remplacé au bout de 25 années de bons et loyaux services.

Tous deux ont étudié différentes entreprises et leurs offres en compagnie de leur équipe. Seuls de rares fournisseurs sont en mesure de mener un tel projet à bien. Ils auraient aimé travaillé avec un fournisseur suisse mais aucun d’entre eux n’était en mesure de répondre aux exigences souhaitées. C’est finalement la société Herbold, de Meckesheim en Allemagne, qui l’a convaincu et qui s’est donc finalement vue attribuer ce marché. 

La visite du site de production de Herbold a conforté Andreas Schlegel et Andreas Ulmer dans leur décision. Ils ont été très impressionnés par la mise en œuvre des nouvelles connaissances dans le domaine technique. Tout la comme Utz AG, la société Herbold est encore une entreprise familiale – dans la quatrième génération.

Maintenant, le tour était venu pour Andreas Schlegel de convaincre ses collègues de la direction de son plan. Les investissements sont conséquents et il en est conscient. Mais ils sont nécessaires car l’ancien broyeur ne peut plus répondre aux exigences du recyclage moderne. Au lieu des 500 kilos de matières plastiques souhaités par heure, elle n’en broie plus qu’une infime partie. Vient s’y ajouter le fait que les grandes pièces en matière plastique doivent être découpées à la main avec une scie avant de pouvoir procéder au broyage mécanique, un facteur de risques pouvant entraîner des accidents et occasionnant des coûts supplémentaires. Le nouveau broyeur broie tout seul en un clin d'œil et parvient à broyer les 1’000 kilogrammes exigés de matières plastiques par heure. Andreas Schlegel espère que ces faits seront convaincants.

La demande a déjà été rédigée et Andreas Schlegel la relit une dernière fois avant d’assister à la réunion des membres de la direction. Il présente sa demande et sa joie est grande une demi-heure plus tard en retournant à son poste de travail. Il tient en main la demande d’investissement signée. La direction partage unanimement son avis: le nouveau broyeur pour le recyclage est important pour un traitement durable des ressources. Plus rien ne s’oppose donc à cette nouvelle acquisition, un jalon supplémentaire dans l’histoire de la société Utz à Bremgarten.

Même si cette acquisition ne va pas résoudre le problème des matières plastiques flottant dans les océans, c’est un pas dans la bonne direction. Si tous les fabricants de matières plastiques au monde obtenaient un tel taux de recyclage, notre planète s’en porterait sans aucun doute beaucoup mieux.

Vidéo

Faits et chiffres sur le recyclage au sein de la Georg Utz AG

La Georg Utz AG est un des fabricants leaders de bacs, palettes et pièces techniques en matière plastique pour la logistique moderne réutilisable. Depuis la fondation de la société en 1947 en Suisse, l’entreprise a connu une expansion impressionnante pour devenir un groupe de sociétés internationales avec 8 sites dans 3 continents différents.

Recyclage et Utz Industrial Compound UIC ®

La société Utz Recycling Center Bremgarten reprend les palettes et bacs en matière plastique que ses clients n’utilisent plus. Elle stocke les matériaux après les avoir triés. La machine de recyclage broie les matières plastiques, qui sont ensuite traitées pour être réutilisées. Les propriétés physiques du matériau recyclé n’ont rien à envier au matériau neuf. La totalité des opérations est contrôlée et documentée par Utz, de sorte qu’après cette cure de jouvence, un vieux bac en matière plastique peut donner naissance à un nouveau bac.

Cette alternative spécifique chez Utz pour la production permanente de nouveaux matériaux à partir de ressources, qui ne sont pas disponibles de façon illimitée, est donc proposée par Utz Industrial Compound (UIC ®).

UIC ® est une matière première en plastique, offrant les propriétés habituelles contrôlées et documentées de la qualité Utz.

Outre sa propre production de matériaux recyclés, la Georg Utz AG achète également de grandes quantités de matériaux recyclés en Suisse et sur le marché international. Cela permet de réduire encore davantage l’utilisation de nouveaux matériaux et donc également l’empreinte de CO2 de ses produits.
Utz à Bremgarten a ainsi obtenu un pourcentage moyen de recyclage d’environ 30% dans ses produits.

Remarque: pour certains produits, par exemple pour des raisons hygiéniques pour les applications pour les denrées alimentaires ou en raison d’autres exigences des clients, il est impossible d’utiliser des matériaux recyclés.


(Storytelling avec businessmind.ch)